• Publié par : Odile Deguilhaume
  • Imprimer cette page

Aménagements

Les étudiants handicapés peuvent bénéficier d'aménagements spécifiques en fonction de leur handicap et de leur situation personnelle.

Conformément à l'avis médical qui pourra être délivré par l'un des médecins désignés par la CDAPH, le Pôle Handicap met en œuvre ces aménagements de compensation.

Aménagements pédagogiques

Pour une pleine participation aux enseignements, plusieurs mesures peuvent être mises en place en fonction des situations individuelles :

  • aide à la prise de notes ;
  • photocopies de cours ;
  • cours de langues adaptés ;
  • étalement de cursus ;
  • assistance d’un spécialiste d’un mode de communication ;
  • soutien pédagogique.

Concernant les activités sportives, chaque situation est examinée et des adaptations peuvent être mises en place en fonction du type de demande.

Aménagements d'examens ou de concours

Conformément à la circulaire n°2006-215 du 26 décembre 2006 , pour passer leurs examens dans des conditions équitables, les candidats handicapés peuvent bénéficier de dispositions particulières :

  • majoration du temps de composition ;
  • installation matérielle dans la salle d'examen ou de concours ;
  • utilisation de machine ou de matériel technique ou informatique ;
  • assistance d’un secrétaire ;
  • matériel d’écriture en braille ;
  • assistance d’un spécialiste d’un mode de communication pour les épreuves orales ;
  • adaptation dans la présentation des sujets.
Démarches à effectuer

Les étudiants doivent faire parvenir leur demande au Pôle Handicap qui étudiera la situation.

Si nécessaire, un rendez-vous sera pris auprès d'un médecin du SIMPPS désigné par la CDAPH.

Afin de tenir compte des délais nécessaires à l’examen de la demande et de permettre au Pôle Handicap de disposer du temps nécessaire pour organiser les aménagements des examens ou concours, il est souhaitable que :

  • les candidats dont le handicap est connu au moment de l’ouverture du registre des inscriptions de l’examen ou du concours déposent leur demande auprès du médecin du Pôle Handicap au moment de leur inscription ;
  •  les autres candidats déposent leur demande, auprès du Pôle Handicap, dans un délai de deux mois avant la date de la première épreuve de l’examen ou du concours.

Dans tous les cas, le Pôle Handicap envoie un double de leur demande (sans informations médicales) à l'administration chargée d'organiser l'examen.

La responsable du Pôle handicap, au nom du Président de l'Université, décide des aménagements accordés et notifie sa décision au candidat et au service organisateur.

Autre...

La Halde a rendu public le 9 octobre un rapport spécial, suite à la saisine d’un étudiant tétraplégique qui estimait avoir été pénalisé lors d’une épreuve d’informatique et d’algorithme, car les secrétaires choisis par l’Université pour retranscrire sous sa dictée n’avaient pas un niveau d’études adapté.
Dans un communiqué, la haute autorité a estimé que la personne assistant "un candidat handicapé lors d'une épreuve, devait en priorité être un(e) enseignant(e) de la discipline concernée, ou à défaut, un(e) secrétaire ayant un niveau adéquat dans cette discipline". Elle recommande de modifier en ce sens la circulaire du 26 décembre 2006 en vigueur actuellement.
Voir la délibération et le rapport sur : www.halde.fr